Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Samedi 2 mai, les militants du Bloc Identitaire Paris et Île de France sont allés à la rencontre des habitants de Bouafle (Yvelines) pour les féliciter de s’être mobilisés pour défendre leur identité.

Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Voilà plus d’un an que leur municipalité avait retiré le porc des menus de la cantine scolaire suite aux intimidations d’un père musulman. Alors même que la cantine scolaire est un service public facultatif et que rien n’impose la mise en place de menus de substitution, la mairie de Bouafle avait carrément décidé d’imposer des menus de substitution à tous les enfants. Après des mois de protestation des représentants des parents d’élèves et quelques jours après la médiatisation de l’affaire par le blog Fdesouche, la municipalité annonçait que la viande de porc avait été réintégrée au menu de la cantine.

Cette histoire, a priori anecdotique, est révélatrice de 3 sujets majeurs :

– la présence sur notre sol d’étrangers de plus en plus revendicatifs et irrespectueux du pays qui les accueille.

– la trahison de nos dirigeants, qui par calcul électoral, par intérêt financier ou tout simplement par lâcheté ne protègent plus nos intérêts et notre identité.

– la nécessité des citoyens de se mobiliser pour défendre le bien commun et leurs traditions et le succès d’une mobilisation tenace.

Le Bloc Identitaire, en pointe depuis de nombreuses années dans la lutte contre l’islamisation de nos villes et villages, se félicite de la mobilisation des Bouaflais et se réjouit que ceux-ci aient été entendus par leur maire qui sait désormais qu’il peut compter sur ses administrés pour défendre leurs traditions.

Le Bloc Identitaire appelle donc tous les élus à prendre leurs responsabilités car lorsqu’il s’agit de défendre leur identité, les Français ont l’intention de ne plus reculer et partout où la situation l’exigera, le Bloc Identitaire se tiendra à leurs côtés.

La France, on l’aime quand ils la quittent !

Les terribles événements qui ont secoué notre pays et toute l’Europe ces trois derniers mois sont venus apporter une démonstration cinglante de l’échec, de l’impossibilité, du “vivre-ensemble” à la sauce multiculturelle. Les manipulations des sectateurs de “l’esprit du 11 janvier”, formidable opération de détournement politico-médiatique, ne tiennent pas : dans leur immense majorité les Français sont bien conscients de la situation réelle de notre pays. Des sondages aux résultats électoraux en passant par les récents succès littéraires, tout en atteste.

De la racaille affichant son racisme anti-français et anti-blanc à l’islamiste, une même haine de notre peuple et notre identité s’exprime ! Les frères Kouachi et Merah sont d’ailleurs désormais des stars, voire des modèles, pour certains..

Le divorce étant désormais inéluctable, à travers sa nouvelle campagne le Bloc Identitaire adresse un message très clair à ceux qui veulent “niquer la France” ou se réclament en permanence d’une autre patrie, ceux qui entendent imposer leur culture ou leur religion chez nous : quittez notre pays ! Ou bien c’est lui qui vous quittera… La “hijra” maintenant, ou la remigration demain.

>> Commandez nos autocollants “La France on l’aime quand ils la quittent

Autocollants-2_pt Autocollants-6_pt Autocollants-7_pt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

: contact@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
: www.facebook.com/blocidentitaire
: twitter.com/blocidentitaire

Une première ligne militante et une avant-garde politique – Soutenez le Bloc identitaire !

thumb.small.logo_sanglier_web5Lettre de Fabrice Robert, président du Bloc identitaire.

Mes chers compatriotes,

Alors que cette année se termine, il me semblait important de vous écrire personnellement pour dresser avec vous un bilan de notre action.

Je crois que cette année le mouvement identitaire aura particulièrement rempli sa mission : celle d’une première ligne militante et d’une avant-garde politique.

Tout d’abord, nous avons été des précurseurs et même des éveilleurs, notamment en dénonçant la violence des supporteurs de l’équipe de football algérienne ou encore en alertant les Français – dès le mois d’avril ! – sur les risques liés non pas au départ mais au RETOUR des djihadistes sur notre territoire.
Nous avons ainsi été les premiers à mener campagne pour réclamer le retrait de la nationalité française pour les djihadistes binationaux. Depuis nous avons été rejoints sur cette position de fermeté, mais surtout de sécurité, par des responsables du FN (Nicolas Bay, Florian Philippot, et Marine Le Pen elle-même), de la droit nationale (le député-maire d’Orange Jacques Bompard), et même par de nombreux parlementaires de l’UMP.

Sur le terrain intellectuel et idéologique, nous n’avons pas chômé non plus.
Nous avons participé à diffuser le concept de Grand Remplacement et ainsi à faire prendre conscience à nos compatriotes de la substitution de population à laquelle est confrontée notre nation à travers l’immigration massive. En partenariat avec l’écrivain Renaud Camus, qui a forgé ce concept et ainsi mis – selon la formule d’Eric Zemmour – “des mots sur les maux”, nous avons ainsi lancé l’Observatoire du Grand Remplacement (http://www.grand-remplacement.com/). Notre Observatoire a justement pour but de démontrer cette réalité en s’appuyant sur l’ensemble des sources médiatiques mais aussi scientifiques, notamment dans le domaine démographique ou médical, mises à notre disposition.
Mais à ce constat du Grand Remplacement, il faut bien apporter des réponses. C’est pourquoi, depuis des mois nous avons travaillé à amplifier l’audience de l’idée de remigration, c’est-à-dire de retour au pays – de manière pacifique et concertée – d’une alrge partie des immigrés et descendants d’immigrés présents sur notre sol. Nous avons ainsi proposé une série de 26 mesures, qui seront bientôt développées encore davantage dans un ouvrage, et nous avons organisé en novembre, à Paris, les Assises de la Remigration. Ce rendez-vous a rassemblé plus de 500 participants venus assister aux interventions particulièrement riches et variées de responsables politiques et associatifs, d’universitaires, d’historiens, d’essayistes.

Et je ne me borne ici qu’à évoquer l’action du Bloc Identitaire ! Je pourrais aussi évoquer les maisons de l’identité qui œuvrent sur le terrain social et culturel dans plusieurs villes, nos associations de promotion et de transmission de notre plus longue mémoire et notamment les “marches aux flambeaux”, ou encore bien sûr l’activisme sans concession et le formidable travail de formation (avec 140 jeunes cadres présents lors de la dernière Université d’été) menés par Génération Identitaire.

Oui, cette année encore, nous avons été un véritable aiguillon dans le débat politique de notre pays. Les observateurs et politologues le reconnaissent d’ailleurs eux-mêmes, ainsi Gaël Brustier qui a récemment considéré les identitaires comme un “pivot” et “un acteur de la reconfiguration idéologique des droites”.

Tout cela demande des moyens, et tout cela n’est donc possible qu’avec VOTRE soutien : vos dons, vos adhésions, vos achats de matériel militant, etc.

Nous comptons bien redoubler nos efforts, mais cela nous ne le pourrons donc pas sans votre aide. Nous voulons accentuer notre implication dans la société, ouvrir de nouveaux fronts politiques, continuer de professionnaliser nos structures et nos médias.

Vous savez que vous pouvez compter sur nous, montrez-nous que nous pouvons compter sur vous.

D’avance merci !
Fabrice Robert – président du Bloc Identitaire

—–

Pour nous aider, vous pouvez :

> Faire un don en ligne
> Faire un don par chèque
Chèque à l’ordre de “AFBI” à envoyer à l’adresse suivante : Bloc Identitaire, BP 13, 06301 Nice cédex 04.
> Adhérer au Bloc identitaire !

—–

: contact@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
: www.facebook.com/blocidentitaire
: twitter.com/blocidentitaire

Assises de la Remigration – infos pratiques sur le grand rendez-vous du 15 novembre à Paris

thumb.small.remigration_general_intervenants_et_adresse_ptVous le savez, le samedi 15 novembre à Paris le Bloc Identitaire organise les Assises de la Remigration. Sous-titré “du Grand Remplacement au grand retour”, il s’agit d’un rendez-vous important pour tous les résistants enracinés.

Loin des fantasmes d’assimilation massive ou de réconciliation, c’est bien la remigration – c’est-à-dire le retour au pays de manière pacifique et concertée d’une grande partie des immigrés et descendants d’immigrés actuellement présents en France et en Europe – qui s’impose comme l’option la plus réaliste, et la seule à même d’empêcher le basculement vers le chaos engendré par le multiculturalisme. Il est donc primordial de faire progresser cette idée, ce projet même, à la fois dans l’opinion et au sein des appareils politiques.
Ce samedi 15 novembre vous pourrez assister aux interventions d’écrivains, d’universitaires, de responsables politiques ou associatifs tels que Renaud Camus, Philippe Conrad, René Marchand, Damien Rieu, Jean-Yves Le Gallou, Jean-David Cattin, Guillaume Faye, Jacques Bompard ou encore Fabrice Robert.

Les interventions se tiendront de 14 à 19h, à l’Espace Cap 15, situé 13 Quai de Grenelle dans le 15ème arrondissement (M° 6 Station Bir Hakeim ou RER C Champ de Mars-Tour Eiffel).
Le tarif pour accéder à l’ensemble des travaux est de 5 euros. Vous trouverez aussi sur place plusieurs stands vous permettant de vous procurer du matériel militant ou encore les ouvrages des intervenants.

Si comme nous vous avez conscience qu’il est très tard mais pas encore trop tard, nous vous attendons le samedi 15 novembre pour ce grand rendez-vous.

remigration général + intervenants et adresse_pt

27% de jeunes “Français” favorables à l’État Islamique : peut-on vraiment vivre ensemble ?

thumb.small.eiil_656421_eiilL’agence de presse russophone Rossiya Segodnya a révélé en début de semaine un sondage réalisé par le très sérieux institut britannique ICMresearch concernant le soutien à l’État Islamique (ex-EEIL, le groupe ayant établi le Califat en Irak)) dans différents pays européens.

Les résultats obtenus en France sont édifiants et particulièrement inquiétants. En effet 15% de l’ensemble des “Français” interrogés affirment être très favorables ou assez favorables à l’État Islamique, un score grimpant à 27% chez les 18-24 ans ! Un soutien bien plus important que dans tous les autres pays européens.

Il est évident que ces résultats témoignent surtout d’un immense soutien parmi la population musulmane résidant en France. Si l’on peut s’imaginer que certains n’ont pas tout à fait compris de quoi il s’agissait et ont répondu sur le seul énoncé du nom, si ce n’est directement l’organisation djihadiste ils ont en tout cas plébiscité un “état islamique”. Cela en dit déjà suffisamment long.

Ce sondage reflète crûment le rejet par un nombre important (et croissant) des musulmans “français” de notre identité et de nos institutions, garantes du vivre-ensemble. Puisqu’ils soutiennent un “état islamique” (et même pour certains le djihadisme), il faudra bien que nous envisagions ensemble leur retour dans un pays correspondant davantage à leurs aspirations profondes. La remigration, pour le bien de tous.
: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
: www.facebook.com/blocidentitaire
: twitter.com/blocidentitaire