Archives du mot-clé Bloc Identitaire

Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Samedi 2 mai, les militants du Bloc Identitaire Paris et Île de France sont allés à la rencontre des habitants de Bouafle (Yvelines) pour les féliciter de s’être mobilisés pour défendre leur identité.

Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Communiqué : le Bloc Identitaire à la rencontre d’habitants qui défendent leur identité

Voilà plus d’un an que leur municipalité avait retiré le porc des menus de la cantine scolaire suite aux intimidations d’un père musulman. Alors même que la cantine scolaire est un service public facultatif et que rien n’impose la mise en place de menus de substitution, la mairie de Bouafle avait carrément décidé d’imposer des menus de substitution à tous les enfants. Après des mois de protestation des représentants des parents d’élèves et quelques jours après la médiatisation de l’affaire par le blog Fdesouche, la municipalité annonçait que la viande de porc avait été réintégrée au menu de la cantine.

Cette histoire, a priori anecdotique, est révélatrice de 3 sujets majeurs :

– la présence sur notre sol d’étrangers de plus en plus revendicatifs et irrespectueux du pays qui les accueille.

– la trahison de nos dirigeants, qui par calcul électoral, par intérêt financier ou tout simplement par lâcheté ne protègent plus nos intérêts et notre identité.

– la nécessité des citoyens de se mobiliser pour défendre le bien commun et leurs traditions et le succès d’une mobilisation tenace.

Le Bloc Identitaire, en pointe depuis de nombreuses années dans la lutte contre l’islamisation de nos villes et villages, se félicite de la mobilisation des Bouaflais et se réjouit que ceux-ci aient été entendus par leur maire qui sait désormais qu’il peut compter sur ses administrés pour défendre leurs traditions.

Le Bloc Identitaire appelle donc tous les élus à prendre leurs responsabilités car lorsqu’il s’agit de défendre leur identité, les Français ont l’intention de ne plus reculer et partout où la situation l’exigera, le Bloc Identitaire se tiendra à leurs côtés.

Une première ligne militante et une avant-garde politique – Soutenez le Bloc identitaire !

thumb.small.logo_sanglier_web5Lettre de Fabrice Robert, président du Bloc identitaire.

Mes chers compatriotes,

Alors que cette année se termine, il me semblait important de vous écrire personnellement pour dresser avec vous un bilan de notre action.

Je crois que cette année le mouvement identitaire aura particulièrement rempli sa mission : celle d’une première ligne militante et d’une avant-garde politique.

Tout d’abord, nous avons été des précurseurs et même des éveilleurs, notamment en dénonçant la violence des supporteurs de l’équipe de football algérienne ou encore en alertant les Français – dès le mois d’avril ! – sur les risques liés non pas au départ mais au RETOUR des djihadistes sur notre territoire.
Nous avons ainsi été les premiers à mener campagne pour réclamer le retrait de la nationalité française pour les djihadistes binationaux. Depuis nous avons été rejoints sur cette position de fermeté, mais surtout de sécurité, par des responsables du FN (Nicolas Bay, Florian Philippot, et Marine Le Pen elle-même), de la droit nationale (le député-maire d’Orange Jacques Bompard), et même par de nombreux parlementaires de l’UMP.

Sur le terrain intellectuel et idéologique, nous n’avons pas chômé non plus.
Nous avons participé à diffuser le concept de Grand Remplacement et ainsi à faire prendre conscience à nos compatriotes de la substitution de population à laquelle est confrontée notre nation à travers l’immigration massive. En partenariat avec l’écrivain Renaud Camus, qui a forgé ce concept et ainsi mis – selon la formule d’Eric Zemmour – “des mots sur les maux”, nous avons ainsi lancé l’Observatoire du Grand Remplacement (http://www.grand-remplacement.com/). Notre Observatoire a justement pour but de démontrer cette réalité en s’appuyant sur l’ensemble des sources médiatiques mais aussi scientifiques, notamment dans le domaine démographique ou médical, mises à notre disposition.
Mais à ce constat du Grand Remplacement, il faut bien apporter des réponses. C’est pourquoi, depuis des mois nous avons travaillé à amplifier l’audience de l’idée de remigration, c’est-à-dire de retour au pays – de manière pacifique et concertée – d’une alrge partie des immigrés et descendants d’immigrés présents sur notre sol. Nous avons ainsi proposé une série de 26 mesures, qui seront bientôt développées encore davantage dans un ouvrage, et nous avons organisé en novembre, à Paris, les Assises de la Remigration. Ce rendez-vous a rassemblé plus de 500 participants venus assister aux interventions particulièrement riches et variées de responsables politiques et associatifs, d’universitaires, d’historiens, d’essayistes.

Et je ne me borne ici qu’à évoquer l’action du Bloc Identitaire ! Je pourrais aussi évoquer les maisons de l’identité qui œuvrent sur le terrain social et culturel dans plusieurs villes, nos associations de promotion et de transmission de notre plus longue mémoire et notamment les “marches aux flambeaux”, ou encore bien sûr l’activisme sans concession et le formidable travail de formation (avec 140 jeunes cadres présents lors de la dernière Université d’été) menés par Génération Identitaire.

Oui, cette année encore, nous avons été un véritable aiguillon dans le débat politique de notre pays. Les observateurs et politologues le reconnaissent d’ailleurs eux-mêmes, ainsi Gaël Brustier qui a récemment considéré les identitaires comme un “pivot” et “un acteur de la reconfiguration idéologique des droites”.

Tout cela demande des moyens, et tout cela n’est donc possible qu’avec VOTRE soutien : vos dons, vos adhésions, vos achats de matériel militant, etc.

Nous comptons bien redoubler nos efforts, mais cela nous ne le pourrons donc pas sans votre aide. Nous voulons accentuer notre implication dans la société, ouvrir de nouveaux fronts politiques, continuer de professionnaliser nos structures et nos médias.

Vous savez que vous pouvez compter sur nous, montrez-nous que nous pouvons compter sur vous.

D’avance merci !
Fabrice Robert – président du Bloc Identitaire

—–

Pour nous aider, vous pouvez :

> Faire un don en ligne
> Faire un don par chèque
Chèque à l’ordre de “AFBI” à envoyer à l’adresse suivante : Bloc Identitaire, BP 13, 06301 Nice cédex 04.
> Adhérer au Bloc identitaire !

—–

: contact@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
: www.facebook.com/blocidentitaire
: twitter.com/blocidentitaire

À Paris, les Identitaires investissent un H&M pour dénoncer l’esclavagisme !

Samedi 14 décembre à 18h, une vingtaine de militants du Bloc Identitaire et de Génération Identitaire ont investi pacifiquement un magasin H&M près du forum des Halles en plein cœur de Paris.

Répartis dans les rayons en brandissant des pancartes aux slogans variés (“H&M = esclavagistes”, “Noël pas cher grâce aux esclaves éthiopiens” etc.), et distribuant des tracts aux clients en scandant des slogans face à une sécurité totalement débordée, les Identitaires ont ainsi voulu relayer la campagne “H&M esclavagistes”.

En effet, trouvant les “employés” chinois trop chers à leur goût, H&M a décidé de délocaliser une partie de sa production… en Éthiopie !

Moins coûteux et corvéables à merci, ces Africains pourront ainsi fabriquer des vêtements bon marché destinés à des chômeurs ou des travailleurs pauvres en Europe.

C’est pour dénoncer cette économie mondialisée totalement absurde, organisée pour le seul profit financier en dépit de tout bon sens, que les Identitaires ont envahi ce magasin H&M.

Juste avant Noël, cette action symbolique n’est pas sans rappeler le happening récemment organisé contre Mattel avec la “Barbie ouvrière” : elle amène les Français et les Européens à mieux réfléchir à leur consommation et à favoriser les produits locaux au détriment des objets “low cost” fabriqués en grande série par des nouveaux esclaves.

Ci-dessous quelques photos et bientôt une vidéo de l’action !

BLOC IDENTITAIRE PARIS – ILE DE FRANCE
www.blocidentitaire-idf.com
www.facebook.com/blocidentitaire.idf
twitter.com/bloc_idf

Rentrée à bloc : les Identitaires, l’autre formation patriote

thumb.small.fr_20120Communiqué de Fabrice Robert, Président du Bloc Identitaire

C’est avec un vif intérêt que j’ai suivi les déroulements médiatiques de l’adhésion de Philippe Vardon au Rassemblement Bleu Marine. Il ne m’appartient pas de les commenter.

Je peux confirmer, en revanche, que comme l’indique Philippe Vardon, le mouvement identitaire lui conserve toute sa confiance.

Son initiative personnelle rejoint l’analyse de la situation faite par le Bloc Identitaire.

A l’heure de toutes les urgences historiques, il est nécessaire d’œuvrer au sein du camp de la résistance au mondialisme dans la complémentarité et l’efficacité.

Dans ce contexte, fort de ses milliers d’adhérents (au sein du Bloc Identitaire, de Génération Identitaire et de toutes les initiatives associatives, culturelles et sociales se situant à leur périphérie), de ses dizaines de milliers de sympathisants sur les réseaux sociaux, ayant prouvé sa capacité à créer l’évènement à Poitiers ou rue de Solferino tout autant que sa capacité à travailler dans le sens du bien commun à travers des initiatives unitaires et transversales comme la campagne “Pas mon président”, la défense du bijoutier de Nice ou la mobilisation contre la loi Taubira, le mouvement identitaire a toute légitimité au vu de son bilan à réaffirmer son rôle d’aiguillon.

Cette analyse n’est pas neuve et s’inscrit notamment dans mon discours de la Convention Identitaire de l’an dernier. Un important document de stratégie générale sera bientôt publié qui la précisera et l’élargira.

D’ici quelques jours, le Bloc Identitaire, lancera une nouvelle campagne d’information et d’actions sur le terrain concernant une entreprise internationale. Cette campagne le placera une fois encore à l’avant-garde concrète, non pas dans les discours, mais dans la rue, du combat contre le mondialisme et l’exploitation sociale des individus.

Deux coordinateurs nationaux viennent d’être nommés. Ils auront pour charge de préparer un séminaire de cadres nationaux et un séminaire à destination de candidats aux élections municipales.

Enfin, Novopress connaîtra d’ici quelques jours une mutation de forme et de fond faisant de cet outil de communication une première en France et confirmant le rôle majeur du mouvement identitaire sur la toile.

Plus que jamais, le mouvement identitaire s’organise et se développe, plus que jamais il est sûr de sa force et de son utilité au service de la France et de la civilisation européenne.

Fabrice Robert
Président du Bloc Identitaire

: info@bloc-identitaire.com
: Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
: Service Communication : 06 78 79 31 81
: www.bloc-identitaire.com
: www.facebook.com/blocidentitaire
: twitter.com/blocidentitaire

Contre le rachat du magasin par le Qatar, le Bloc Identitaire s’invite au Printemps Haussmann !

Parce que le printemps n’est pas qu’un magasin, mais d’abord l’éternel symbole du retour de la vie, le Bloc Identitaire appelle à la mobilisation : face au Qatar, face à Hollande, à la veille de la grande manifestation parisienne contre la dénaturation du mariage… en avant pour le printemps français !

Contre le rachat du magasin par le Qatar, le Bloc Identitaire s'invite au Printemps Haussmann !

602092_629113557115059_1433489393_n 8844_629113423781739_638114552_n

A midi ce samedi 23 mars 2013, une trentaine de militants du Bloc Identitaire ont bruyamment investi le Printemps – Haussmann pour dénoncer son rachat éventuel par le Qatar.

En plein cœur du célèbre magasin, symbole du génie français, alors qu’était déployée au milieu des clients une grande banderole “Paris ne sera jamais qatari“, Fabrice Robert, président du Bloc Identitaire, a pris la parole.

Presqu’un an jour pour jour après un rassemblement place de l’Opéra, et quelques mois après une action dans l’hôtel Martinez à Cannes, les Identitaires sont une nouvelle fois en première ligne pour dénoncer l’achat progressif de la France par le Qatar.

Fabrice Robert a ainsi rappelé, sous l’œil des clients et des employés, que du PSG aux investissements dans nos grandes entreprises (notamment LVMH), en passant par de nombreux achats d’hôtels particuliers et de palaces, on ne comptait plus les emplettes du richissime émirat en France : avec la complicité totale de nos dirigeants, le Qatar achète notre pays et des pans entiers de notre économie.

Il a également rappelé que les Qataris bénéficient d’un régime fiscal de faveur taillé sur mesure, prévoyant notamment des détaxations en matière d’ISF et l’exonération des plus-values immobilières. A l’heure où les Français sont littéralement saignés, les riches Qataris sont, eux, exonérés !

Il est grand temps que cesse cette comédie et que toute la lumière soit faite sur les investissements massifs de cet émirat, partisan d’un islam radical et proche de l’Arabie Saoudite wahhabiste.

Pour cela, le Bloc Identitaire :

  • dénonce le rachat progressif de notre pays par le Qatar, et l’état de soumission totale de nos dirigeants envers l’émirat
  • demande l’annulation immédiate des avantages fiscaux octroyés aux investisseurs qataris
  • demande l’ouverture d’une commission d’enquête et d’un audit sur les investissements qataris en France.

Nous annonçons le lancement aujourd’hui d’une grande campagne pour continuer à dénoncer le rachat progressif de notre pays par le Qatar et invitons dans un premier temps tous nos membres et sympathisants à signer la pétition en ligne pour demander la commission d’enquête : www.france-petitions.com

Parce que le printemps n’est pas qu’un magasin, mais d’abord l’éternel symbole du retour de la vie, le Bloc Identitaire appelle à la mobilisation : face au Qatar, face à Hollande, à la veille de la grande manifestation parisienne contre la dénaturation du mariage… en avant pour le printemps français !

tractquatari03

Interview Fabrice Robert : la reconquête, c’est maintenant !

Fabrice Robert s’exprime sur la Convention Identitaire des 3 et 4 novembre à Orange qui prend une dimension européenne.

Fabrice Robert, quel est l’agenda de rentrée du Bloc Identitaire ?

Après la campagne « Hollande n’est pas notre président ! », très réactive, lancée dès mai, qui a été un succès militant et qui a reçu un bon accueil chez nos sympathisants mais aussi, plus largement, chez ceux de droite, nous lançons une campagne à l’occasion des 40 ans de la loi Pleven. Peu de personnes l’ont relevé mais c’est en 1972, il y a donc 40 ans, que la Vème république mettait en place une loi liberticide qui sous couvert d’antiracisme déclenchait le mécanisme de culpabilisation du Français de souche et de l’Européen, facilitant ainsi la submersion migratoire que nous vivons aujourd’hui. La loi Pleven n’est pas la première dans son genre, mais elle est la première sous cette république. La loi Gayssot n’a fait qu’en étendre la nocivité. Dans le contexte d’une gauche au pouvoir, une gauche d’autant plus idéologique que sans pouvoir sur la crise, cette campagne va prendre un relief tout particulier. Tout le monde sent bien qu’un climat de guerre civile se met en place et que le gouvernement est prêt à instaurer un programme de persécution de tout ce qui ne s’inscrit pas dans le cadre de la pensée unique.

Du côté de nos sections, jeunes ou adultes, cela bouge aussi. Ainsi, voici quelques jours, prés d’une centaine de militants et de sympathisants lyonnais se sont rassemblés près de Lyon pour manifester contre l’organisation d’un festival, pseudo antiraciste, et réellement antifrançais.

Dans le cadre de nos relations européennes, une délégation identitaire, emmenée par Benoît Vardon, a été invitée par la Ligue du Nord à participer à un grand rassemblement dans le Val d’Aoste dimanche dernier aux côtés de nos camarades du Vlaams Belang et de Plataforma per Catalunya. Ces contacts européens sont pour nous quelque chose de très importants. Ce n’est pas du tourisme. Nos luttes sont les mêmes, nous partageons nos victoires comme nos défaites.

Enfin, nous venons d’annoncer la tenue de notre Vème Convention début novembre. C’est la raison pour laquelle nous ne faisons pas cette année d’Université de rentrée, la proximité des deux dates ne le permettant pas.

Pour cette convention identitaire, vous retournez à Orange, pourquoi ?

D’abord, parce qu’on y est bien. Ce qui déjà en soi est une bonne raison. Ensuite, parce que nous avons dû constater qu’il devient quasi-impossible pour un petit parti comme le nôtre d’organiser un grand évènement à Paris. Le ticket d’entrée pour quelque chose de convenable y est de 50 000 €. Dans les grandes villes de province, la plupart des palais des congrès sont entre les mains des municipalités ou de structures contrôlées par des municipalités. Nous avons vu certaines de nos réservations subitement annulées… Des palais des congrès libres le lundi, ne l’étaient plus le mercredi. Le secrétariat avait « mal regardé le planning ». On ne pouvait plus nous en proposer que six mois plus tard…. Nous avons des enregistrements de ce qui s’apparente à un refus de vente. Mais porter plainte n’arrangerait rien et coûterait des frais de procédure inutiles. On nous opposerait une erreur de bonne foi.

Nous ne sommes pas les seuls à nous heurter à ces obstacles, d’autres connaissent les mêmes difficultés. Donc Orange est à la fois le choix du cœur et celui de la raison.

Le thème principal de la Convention est l’anniversaire des dix ans de création du mouvement identitaire ?

Non. Une commémoration a toujours un côté d’autosatisfaction assez déplaisant. Bien sûr, lorsque nous regardons derrière nous, nous voyons tout le chemin parcouru. Ce n’est pas rien de sortir d’un quasi néant groupusculaire et de créer une marque, un style. Peu y parviennent. Nous y sommes arrivés et dans un contexte difficile car l’espace politique est étroit et le temps médiatique volatile, on s’intéresse à vous un moment puis on vous oublie. Cristallisé, vous êtes rangé dans une case, et, bien sûr, cerné d’une grande hostilité. Mais si nous regardons vers l’avant, nous mesurons ô combien que le plus difficile et donc le plus intéressant est devant nous. Du reste, ce qui nous intéresse, c’est l’avenir. Toujours. Notre motivation est dans l’action.

Le titre de la Convention est « Direction Reconquête ». J’invite tous nos amis à prendre connaissance du programme qui paraîtra bientôt. Nous le complèterons d’ailleurs au fur-et-à-mesure des semaines. Naturellement, la jeunesse, qui reste le premier pôle d’influence, sera très présente. La convention accompagnera le lancement de Génération Identitaire en présence de nombreux représentants de jeunes identitaires européens dans le cadre d’un forum de la jeunesse européenne. Nous aurons plusieurs dizaines d’intervenants, de nombreuses tables rondes. Ce sera un programme très riche avec, en toile de fond, les élections municipales de 2014 mais aussi un questionnement : vers quelles nouvelles étapes allons-nous ?

Quelles délégations étrangères seront présentes ?

Le mouvement identitaire est un mouvement européen. Nous attachons donc la plus grande importance à ce que chacune de nos conventions rassemble des identitaires européens. Je peux déjà vous annoncer que nous compterons sept ou huit délégations européennes, dont de nombreux élus. Nous en dévoilerons la liste au fur-et-à mesure de la parution de flashs infos sur l’organisation de la convention dont le premier devrait paraître d’ici quelques jours. Une précision : ces délégations européennes ne sont pas des délégations étrangères. Un Européen est partout chez lui sur la terre d’Europe.

Un dernier mot ?

Nous attendons beaucoup de monde pour cette convention et nous nous en donnons d’ailleurs les moyens. La France est entrée dans une phase décisive de son histoire contemporaine. Il faut se rassembler, se connaître, se former et se préparer. Le mouvement identitaire s’est toujours placé à la pointe du combat. Pour tous ceux qui veulent participer à cette aventure, nous soutenir ou plus simplement nous découvrir, direction Orange les 3 et 4 novembre.

La reconquête, c’est maintenant !

Direction Reconquête ! Convention Identitaire les 3 & 4 novembre 2012 à Orange

Direction Reconquête ! Convention Identitaire les 3 & 4 novembre 2012 à Orange

La Convention Identitaire 2012 se déroulera les 3 et 4 novembre à Orange (Vaucluse, Provence).

Cette “Convention des 10 ans” du mouvement identitaire sera l’occasion de dresser un bilan des 10 années de combat écoulées, mais surtout de tracer l’horizon des luttes futures.

Dans le magnifique cadre (et symbolique politiquement, siège d’une stratégie victorieuse d’enracinement local) de la ville d’Orange, la Convention Identitaire 2012 se déroulera sur deux journées et proposera un plateau exceptionnel d’intervenants. Des cadres et dirigeants du mouvement identitaire à travers ses différentes composantes et divers types d’engagements bien entendu, mais aussi des responsables d’autres formations politiques françaises, des experts ou personnalités issues de la société civile et du monde associatif, ou encore les représentants et élus des mouvements et partis européens avec lesquels les identitaires travaillent en synergie.

En plus des deux journées de travaux et débats, le samedi soir le “Banquet des 10 ans” réunira tous les participants le souhaitant dans une soirée placée sous le signe de la convivialité et de la communauté.

Le programme détaillé et les différents intervenants seront présentés dans les jours et semaines à venir par une série de “flashs info” et d’entretiens, mais nous pouvons d’ores et déjà annoncer que la résistance intellectuelle, médiatique et politique face à l’État-PS, la réponse localiste et protectionniste face à la crise économique et sociale ou encore la préparation des élections locales de 2014 (et les logiques d’union et de rassemblement que cela sous-entend) seront au cœur des discussions.

En attendant toutes les informations supplémentaires, vous pouvez et devez déjà noter ce rendez-vous dans vos agendas : les 3 et 4 novembre tous à Orange. Avec les identitaires, Direction Reconquête !

La Convention Identitaire est coorganisée par :
le Bloc Identitaire / l’association Les Identitaires / Génération IDentitaire

Réservez votre place sans plus attendre sur www.convention-identitaire.com

Pseudo-sites “identitaires” : attention aux imitations et aux démarches nuisibles

Régulièrement, nous voyons fleurir sur la toile des sites ou blogs, en général franchement artisanaux, se revendiquant identitaires et n’entretenant pourtant aucun lien réel avec le mouvement identitaire et ses différentes composantes. Il s’agit souvent de maladresses, mais aussi parfois de démarches ayant comme seule volonté de nuire à l’image des identitaires ou à leurs relations avec les uns et les autres.

C’est de toute évidence le cas d’un grotesque blog, à l’orthographe approximative, “union identitaire” créé voici quelques semaines. Dans une démarche de manipulation manifeste, ce site s’attaque à S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme. Tentant ainsi de faire croire que les minables attaques proférées à son encontre proviendraient du mouvement identitaire lui-même.

Il semble donc utile de rappeler les éléments suivants :
– Le blog “union identitaire” n’est en aucun cas lié au mouvement identitaire ou l’une de ses composantes. Ses auteurs sont pour nous de parfaits inconnus, mais ils ne devraient pas le rester longtemps puisque le service juridique du Bloc Identitaire a saisi la justice pour ce qui s’apparente à une véritable usurpation d’identité, dans le but de nuire.
– Nous avons du respect et de l’estime pour S.A.R. le Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, avec qui nous avons collaboré à plusieurs reprises (pour la défense de René Galinier, dans l’opposition à l’intervention occidentale en Libye) et qui nous fait cette année l’honneur d’accueillir le camp d’été des jeunes identitaires dans sa propriété.

Ce cas étant précisé, nous invitons tous nos adhérents et sympathisants à la plus grande vigilance quant à ces sites et blogs se revendiquant identitaires sans l’être. Qu’ils n’hésitent pas à nous faire suivre les informations sur des sites leur paraissant louches, afin que nous puissions intervenir.

Bloc Identitaire

Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Service Communication : 06 78 79 31 81
www : bloc-identitaire.com
Facebook : facebook.com/blocidentitaire
Twitter : twitter.com/blocidentitaire

Nouvelle direction des Identitaires : ça monte !

Depuis le début du mois de mai, la direction du mouvement identitaire multiplie les réunions privées d’implantation un peu partout en France. Ainsi, Fabrice Robert, le président du Bloc Identitaire, était-il la semaine dernière dans l’Est rencontrant à chaque fois plusieurs dizaines de cadres identitaires. L’occasion à chaque fois d’échanger sur les perspectives du mouvement, de renforcer une implantation, comme dans le cas de Besançon et de Dijon, ou de la créer comme en Alsace, en synergie avec les membres de Jeune Alsace.

De son côté, Christophe Pacotte, membre du bureau directeur, s’est déplacé ces dernières semaines dans des villes comme Niort, Castres, Bayonne, Poitiers ou bien encore Toulouse. Suite aux dernières campagnes militantes lancées par les Identitaires, de nouvelles sections ont vu le jour. Exemple de l’Artois qui va permettre – en synergie avec d’autres – un véritable développement du mouvement identitaire dans le Nord.

Par ailleurs, une quarantaine de cadres des mouvements de jeunesse identitaire se sont réunis le 12 mai en Provence afin de se fédérer en créant Génération Identitaire. Dès la rentrée, les jeunes identitaires agiront nationalement sous ce nom.

Enfin, ces derniers jours, les Identitaires ont été particulièrement actifs sur le terrain. Parmi les principales initiatives : la manifestation devant le siège du PS à Nice, une mobilisation permettant l’annulation de la venue d’Hani Ramadan à la mosquée de Gironde, la manifestation contre le droit de vote des étrangers à Toulouse, la remise de la palme d’or du Festival des Braquages 2012 au maire de Cannes sans oublier le changement de noms de rues à Mérignac (avenue de la lapidation…).

Une activité intense donc qui ne faiblira pas en juin avec, notamment, une manifestation à Paris devant le siège du Parti socialiste, un week-end de formation jeunes à Cannes, un festival de musique en Berry, une réunion publique à Reims, un tournoi de foot à Lyon et un diner-débat à Paris avec Fabrice Robert. Ce dernier tiendra également un meeting dans le Maine à la fin du mois de juin. De leur côté, les Identitaires niçois de Nissa rebela emmenés par Philippe Vardon participent à l’élection législative à Nice en soutenant activement l’ancien maire, Jacques Peyrat.

A côté de ces actions, ce sont deux campagnes d’envergure nationale que le Bloc Identitaire a récemment mis en place. Celle sur le terroriste islamiste Mohamed Merah et la campagne “Hollande n’est pas mon président”. Sans oublier l’action à Grenoble contre le rappeur antifrançais Kery James ou la manifestation parisienne pour dénoncer la main-mise du Qatar sur la France.

Objectif double de cette activité renforcée des Identitaires : être en ordre de bataille pour incarner l’avant-garde de la résistance au gouvernement Hollande et préparer la Convention anniversaire des dix ans du mouvement identitaire, à l’automne à une date et un lieu qui seront annoncés en juin.
 

 : info@bloc-identitaire.com
 : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
 : Service Communication : 06 78 79 31 81
 : www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
 : http://twitter.com/blocidentitaire