Les consignes consternantes de la Préfecture de Police !

gendarme-mobileAnecdote racontée par un manifestant ce soir :

“Il est 20h35, je repars de la manifestation de ce soir devant le sénat, mon drapeau français à l’épaule en sifflotant. Alors que je m’apprête à longer les grilles du Luxembourg et contourner le parc pour rejoindre mon véhicule. Deux gendarmes mobiles s’adressent à moi :

– “Bonsoir, vous souhaitez passer derrière le parc ou poursuivre tout droit ?”
– “Bonsoir, je dois longer les grilles pour récupérer mon véhicule.”
– “Dans ce cas, si vous voulez passer derrière le sénat, nous allons devoir vous demander de rouler votre drapeau.”
– “Mais, c’est un drapeau français, vous ne pouvez pas me demander de le dissimuler !”
– “Nous sommes désolés, mais ce sont les consignes.”
– “Je suis militaire, comme vous, vous ne pouvez pas me demander de cacher mon drapeau, c’est insensé !”
– “Vous savez, nous sommes malheureux de vous le demander, nous n’avons rien à vous reprocher et nous comprenons votre exaspération, mais ce sont les ordres et nous devons les faire respecter.”
– “Ecoutez, j’ai servi en Afghanistan où j’ai risqué ma vie en servant ce drapeau, j’en suis fier, vous ne pouvez pas, maintenant, me demander de le rouler !”
– “Nous vous comprenons vraiment, cela nous désole, mais ce sont les ordres…”
– “Bien, vous faites un métier difficile, je vous souhaite bon courage et bonne soirée. Et je vais donc continuer tout droit…”
Je suis français, je porte un drapeau français et je n’ai pas le droit de longer les grilles du sénat français !…”