Lorànt Deutsch au secours de la Ferme Montsouris

Lorànt Deutsch au secours de la Ferme Montsouris« Comment peut-on toucher à cette ferme du XIXe siècle? s’insurge Lorànt Deutsch. C’est la dernière trace de ruralité à Paris. Pendant la Dernière Guerre, on y trouvait encore du lait. »

Le médiatique et passionné d’histoire Lorànt Deutsch vient de « torpiller » la décison du ministère de la Culture en lui reprochant d’avoir autorisé un permis de construire sur le site protégé de la Ferme Montsouris, au 26, rue de la Tombe-Issoire (XIVe), à quelques pas de Denfert-Rochereau.

Lorànt Deutsch crie au « sacrilège » : « La Ferme Montsouris, c’est un symbole nourricier, la dernière trace de ruralité à Paris. Pendant la Dernière Guerre, on y trouvait encore du lait. » L’auteur du best-seller « Métronome, l’histoire de France au rythme du métro parisien » s’enflamme : « C’est la ferme des Thénardier, comme dans Victor Hugo. »

…« Je ne peux pas accepter que la Soferim se fasse des millions d’euros sur le dos de nos souvenirs parisiens et de notre patrimoine avec l’assentiment du ministère de la Culture. »

Article complet ici

MAJ:

Le Conseil de Paris demande le classement de la Ferme de Montsouris

Il y a quelques minutes, Marie-Claire Carrère-Gée (UMP) proposait un voeu, au Conseil de Paris…

Ce voeu a été voté (28 pour et 26 contre), grâce notamment au soutient des Centristes, du Parti Communiste et d’EELV.

Détails ici

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.