Fabrice Robert : Mobiles… et mobilisés

thumb.small.fr_091012Editorial paru dans le numéro 13 de la revue IDentitaires (Février 2013)

Mobiles et mobilisés. Ou, dit autrement, souples et déterminés. Voilà sans doute l’une des façons dont on pourrait définir les identitaires. A contrario des grands partis, souvent tellement empêtrés dans leurs jeux de pouvoir et si occupés à préparer la prochaine élection (puis, celle-ci terminée, encore la suivante) qu’ils en oublient de se battre sur le fond, sur l’essentiel.

Beaucoup de responsables politiques oublient aussi que la politique ne se résume pas aux élections (que l’on ne doit pas ignorer, mais que l’on doit considérer comme un moyen et non une fin), et même que la prise de pouvoir ne se résume pas à la politique. L’influence dans la société (et notamment à travers le tissu associatif), et bien entendu l’influence sur les esprits – la fameuse guerre culturelle qui passe largement aujourd’hui par une guerre de l’information – sont primordiales. En imposant nos mots, nos codes, nos représentations, nos concepts, nous préparons et rendons possibles les victoires politiques. Prétendre prendre le pouvoir puis tout changer, c’est mentir. C’est SE mentir.

La « gauche » a longtemps été la seule à mener cette bataille, et a ainsi imposé ses idées jusque dans les rangs de la « droite » (y compris de la droite patriotique). Les positions délirantes exprimées par les membres du gouvernement ces derniers mois – et pas uniquement à propos de l’ouverture du mariage et de l’adoption aux couples homosexuels – sont l’aboutissement, l’expression abrupte, des dérives intellectuelles d’une gauche plus intéressée par la PMA des gays que le PSA des ouvriers. Mais dans le même temps, ces fantasmes mortifères exprimés avec arrogance permettent de révéler le retournement idéologique en cours. Un à un, les sondages le démontrent, c’est bien une toute autre politique que les Français souhaitent. Ils sont notamment une forte majorité à rejeter aujourd’hui l’immigration massive et l’islamisation.

Mobiles, souples tactiquement – dans nos actes comme dans notre mode de fonctionnement – nous sommes certainement aujourd’hui les plus à même d’accompagner et donner un sens à cette révolution des esprits qui s’opère peu à peu chez nos compatriotes.

Mobilisés, nous le serons à nouveau le dimanche 24 mars pour la seconde grande Manif Pour Tous à Paris. Je vous y donne rendez-vous !

Fabrice Robert
Président du Bloc identitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.