Paris : manifestation de protestation suite à la profanation d’un monument franco-russe

monument-franco-russe-pussy-riots19/02/2013 – 16h00
PARIS (NOVOPress) – Samedi 16 février, on pouvait voir un groupe de personnes devant le monument dédié aux soldats russes ayant combattu pour la France lors de la Première guerre mondiale (ci-dessus).

Une vingtaine de personnes portant des drapeaux russes et français s’y sont en effet rassemblées pour déposer des fleurs, observer une minute de silence et exprimer leur indignation face à l’acte de profanation du 7 février dernier, où des sympathisants du groupe Pussy Riot ont profané la statue parisienne du Corps expéditionnaire russe en le peignant de plusieurs couleurs et en y écrivant « Free Pussy Riot ».

L’ambassade de Russie à Paris avait envoyé une note au ministère français des Affaires étrangères et des lettres de protestation à la mairie et à la préfecture de police de Paris. Cet « acte barbare est un outrage à la mémoire des soldats russes qui ont combattu pour la France au début du XXème siècle », selon le chef de la mission diplomatique russe Alexandre Orlov.

Inauguré en Juin 2011, le monument est un hommage aux soldats de l’Empire russe venus soutenir la France lors de la Première Guerre mondiale. Ce corps expéditionnaire russe comprenait 45.000 soldats et officiers organisés en quatre brigades, dont deux, fortes de 20.000 militaires, ont lutté sur le front franco-allemand en Champagne, coûtant la vie à plus de 5.000 d’entre eux. En 1917, année de la révolution russe, les brigades ont été dissoutes mais plus de 1.000 volontaires se sont engagés dans les troupes des Alliés pour continuer le combat au côté des Français.

Julien Lemaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.