Réunion de rentrée du BI Paris IDF : compte-rendu

Vendredi soir, une bonne trentaine de personnes se sont retrouvées dans une jolie cave parisienne, bondée pour l’occasion, pour participer à la soirée de rentrée du Bloc Identitaire Paris-IDF. Etaient également présents quelques jeunes militants du Projet-Apache (Génération Identitaire – Paris) ainsi que des curieux qui prenaient pour la première fois contact avec notre mouvement. 

Pour la rentrée, rien de tel qu’une séance de “Qui sommes-nous ?”, l’objectif étant d’insister sur les nombreuses spécificités du mouvement identitaire, tant sur le fond que sur la forme. Deux cadres de la section ont donc pris la parole et insisté sur le principal objectif des Identitaires, leur démarche primordiale : le ré-enracinement de leur peuple à commencer par celui des militants. Il est en effet inutile d’avoir une première ligne politique et une avant-garde militante face à des problématiques aussi urgentes soient-elles (islamisation, immigration massive, mondialisation et consumérisme débridé), si derrière tout cela, nous ne savons pas d’où nous venons et ce que nous sommes. 

Le rôle du travail associatif et culturel, ainsi que celui de la formation intellectuelle et militante, a ainsi été mis en avant et doit à tout prix être perçu comme une priorité, complémentaire d’un travail politique d’avant-garde et de première ligne que nous nous devons de mettre en œuvre. Réactivité, utilisation des nouvelles technologies et des moyens modernes de communication, vitesse et création, doivent ainsi se conjuguer avec un travail de fond d’apprentissage et de perpétuation de nos valeurs, de nos références, de nos héros… de notre identité. 

Articulées autour de six mots-clefs (tradition, subsidiarité, identité, enracinement, diversité – la vraie ! – communauté), nos valeurs et notre ligne politique furent rappelées devant une assistance attentive et concentrée. Les intervenants ont également insisté sur la forme unique de notre mouvement, polymorphe et privilégiant le travail en réseau, ainsi que sur celle de nos actions, réactives, créatives et décalées. Au milieu de cela, le militant identitaire, dans ses choix quotidiens et dans son attitude doit, sans se marginaliser ni adopter de pose caricaturale, tout en gardant un pied dans le réel, montrer l’exemple et assumer son engagement et ses choix. C’est cet équilibre entre traditions et technologies, entre réactivité et travail de formation sur le long terme, entre souplesse du réseau et respect de nos fondamentaux qui fera un bon militant identitaire, dont le rôle principal est celui d’éveilleur de peuple.  

Pour garantir cet équilibre et la qualité de notre travail, les structures identitaires, sous la direction d’un bureau directeur représentatif, et articulées autour des trois pôles que constituent le Bloc Identitaire (première ligne politique et force d’influence), la Génération Identitaire (rôle d’influence sur la jeunesse et formation des cadres identitaires de demain) et l’association “les Identitaires”, sorte de “think-tank” qui aura très vite vocation à fournir les cartouches intellectuelles du combat identitaire, ont été à nouveau détaillées. De manière plus terre à terre, les participants ont pris note des objectifs de la section à l’aube d’une nouvelle année militante qui s’annonce passionnante, à commencer par la Convention Identitaire qui aura lieu les 3 et 4 novembre 2012 à Orange, un évènement à ne pas manquer !

Une discussion et de très intéressants échanges, preuves que tout le monde se doit d’être force de proposition, ont conclu les deux interventions. Motivés et éveillés, les membres du Bloc Identitaire Paris-IDF sont plus que jamais déterminés à peser sur la société et à se battre pour leur peuple.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.