C’est Jean-François qui l’a dit !

[Communiqué] :: Jean-François Copé découvre le racisme anti-blanc, Harlem Desir c’est pour quand ?

Le Figaro a livré des extraits du livre signé (écrit ?) par Jean-François Copé “Manifeste pour une droite décomplexée”, visant à le positionner dans le cadre de la compétition pour la présidence de l’UMP.

Parmi les extraits publiés, un long passage concerne l’évocation – et donc la reconnaissance – par Jean-François Copé du racisme anti-blanc. Il était temps… Comme pour beaucoup d’autres sujets, on peut regretter que le secrétaire général de l’UMP n’ait pas profité des 10 ans passés au pouvoir par son parti pour agir.

Depuis leur fondation, les Identitaires ont fait de la dénonciation du racisme anti-Français et anti-blanc un axe de combat prioritaire. Il en fut ainsi avec les campagnes contre les groupes de rap raciste (on se souviendra des tournées annulées du groupe Sniper en 2003); la campagne des Jeunesses Identitaires avec les autocollants “C’est parce-que je suis blanc que tu m’agresses ?”, “C’est parce-que je suis blanche que tu m’insultes ?” ou encore “Faces de craie, culs blancs, gaulois, toubabs… et fiers de l’être !”; ou encore en intervenant en plein conseil municipal à Dijon pour dénoncer François Rebsamen qui avait osé déclaré – après une agression clairement raciste dans sa ville – “Le racisme anti-blanc ? Ce n’est pas celui-là qui me préoccupe le plus en premier”.

François Rebsamen (à l’instar de plusieurs médias) ne s’y est d’ailleurs pas trompé, puisqu’il a assimilé les déclarations de Jean-François Copé aux positions du Bloc Identitaire.

Après Jean-Marie Le Pen en 1998, après des intellectuels de premier plan tels qu’Alain Finkielkraut ou Pierre-André Taguieff (dans une pétition) en 2005, ou encore Marine Le Pen qui réclamait en mai dernier une loi contre le racisme anti-blanc ; c’est donc désormais un haut-responsable de l’UMP qui reconnait enfin le racisme anti-blanc et donc la souffrance de nombreux Français.

Il reste désormais à l’ancien président de SOS Racisme (dont l’un des successeurs, Dominique Sopo, avait considéré que le racisme anti-blanc n’existait pas) et futur Premier secrétaire du Parti Socialiste, Harlem Désir, à franchir aussi ce pas décisif !

A défaut, il restera  la parfaite incarnation de cet antiracisme hémiplégique que le Bloc Identitaire dénonce actuellement à travers sa campagne “Pleven 1972 – Hollande 2012 : 40 ans d’antiracisme, 40 ans de haine contre notre identité” :

http://www.bloc-identitaire.com/produit/26/autoc2012-4

 : info@bloc-identitaire.com

 : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)

 : Service Communication : 06 78 79 31 81

 : www.bloc-identitaire.com

 : http://www.facebook.com/blocidentitaire

 : http://twitter.com/blocidentitaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.