Archives mensuelles : juin 2012

Nasri n’est pas mon attaquant

Les Identitaires, qui organisent depuis plusieurs années un grand tournoi de football, se passionnent pour ce sport populaire. Comme tous les Français, nous sommes attristés de voir l’équipe de France prise en otage par des comportements de racailles, et gérée par des dirigeants incapables de prendre leurs responsabilités. Nous avons à de nombreuses reprises condamné des comportements indignes (irrespect, insultes, silence pendant l’hymne), symboles d’une “racaillisation” du football français et des centres de formation.

Aujourd’hui, nous lançons une campagne “Samir Nasri”, qui incarne avec d’autres cette génération de joueurs qui bafouent l’image de la France. Samir Nasri est l’archétype de ces joueurs parvenus et arrogants, prenant de haut le public et les journalistes, ou encore ricanant lors de la minute de silence dédiée à Thierry Roland.

A l’humiliation en Afrique du Sud succède la débandade ukrainienne. Le Bloc Identitaire demande aux dirigeants français de faire fi du politiquement correct et leur transmet ce message au nom de la majorité silencieuse des Français qui en ont ras le bol d’être la risée du monde entier, en exigeant la mise à l’écart définitive de cette équipe de tous les joueurs aux comportements inadaptés.

Les sanctions, ça suffit… Place aux expulsions : Nasri, dehors !

 : info@bloc-identitaire.com

 : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)

 : Service Communication : 06 78 79 31 81

 : www.bloc-identitaire.com

 : http://www.facebook.com/blocidentitaire

 : http://twitter.com/blocidentitaire

Camp des jeunes identitaires…10 ans !

Pour conclure le cycle “révoltes contre le monde moderne” illustré lors des quatre étés précédents, le 10ème camp identitaire se tiendra dans le cadre magnifique d’un château du Berry.

Comme ce fut le cas à Rome pour le 5ème camp, cette session exceptionnelle verra une nouvelle génération de cadres et de dirigeants prendre la tête des jeunes identitaires pour les années à venir.

Une nouvelle direction pour un nouveau cycle, dix ans après le premier camp ayant réuni une poignée de jeunes garçons et filles dans le sud de la France.

Désormais, le camp identitaire est devenu une véritable institution dans le mouvement. Il est le passage obligé des futurs cadres. Pour les nouveaux venus, le camp est un passage obligé pour s’intégrer à la communauté militante. Il est le lieu où l’on apprend, transpire, chante ensemble. Si la formation (intellectuelle et militante) est le but premier du camp, l’émergence et le renforcement d’une communauté soudée en est sans doute la plus belle réussite.

Du 12 au 18 août 2012, nous invitons donc tous les jeunes identitaires motivés à se joindre à une équipe d’organisation enthousiaste et expérimentée pour une semaine de formation intensive qui a fait ses preuves et dont chacun ressort changé.

Le samedi 18 août, une Journée Identitaire ouverte viendra clôturer le camp avec de nombreuses conférences et activités dont le programme détaillé sera présenté prochainement.

La participation aux frais s’élève à 60 € pour la semaine, et les mineurs doivent demander une autorisation parentale pour pouvoir participer. De plus, tout nouveau campeur devra obtenir le parrainage d’un groupe de jeunes identitaires.

Voir la vidéo du camp identitaire 2011

[Renseignements et inscriptions : contact@autre-jeunesse.com / 06 95 35 89 22]

———————————————————–

UNE AUTRE JEUNESSE

http://www.autre-jeunesse.com

Contact : contact@autre-jeunesse.com

———————————————————–

[Communiqué] Assassinat des deux gendarmes…

Les deux gendarmes tuées dimanche soir dans le Var pourraient encore être auprès des leurs si les juges de notre pays en finissaient avec leur complaisance envers les délinquants et criminels.

L’adjudant de gendarmerie Alicia Champlon (29 ans) et la maréchale des logis chef Audrey Berthaut (35 ans, mère de deux enfants) ont été abattues par Abdallah Boumezaar, connu pour des faits de violence et déjà incarcéré en 2002 pour trafic de drogues.

Or, Abdallah Boumezaar comparaissait mercredi dernier devant le Tribunal Correctionnel de Toulon pour des coups portés sur sa propre mère. Alors qu’une peine plancher (au vu de ses condamnations précédentes) de deux ans d’emprisonnement aurait du être appliquée, les juges ne lui ont infligé que du sursis.

Malgré son lourd passé et sa dangerosité attestée, des juges ont donc décidé de laisser Abdallah Boumezaar libre. Libre de tuer deux gendarmes seulement quatre jours à peine après son procès. Ces juges et l’incurie totale de nos institutions judiciaires portent une lourde responsabilité dans ce drame, comme dans tant d’autres malheureusement.

Si notre justice fonctionnait correctement, Abdallah Boumezaar aurait été derrière les barreaux. Si notre justice fonctionnait correctement, deux petites filles de 5 et 13 ans ne pleureraient pas leur maman.

—–

Vous pouvez adresser vos messages de soutien à la brigade de gendarmerie de Pierrefeu-du-Var ici : cob.pierrefeu-du-var@gendarmerie.interieur.gouv.fr

 : info@bloc-identitaire.com
 : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
 : Service Communication : 06 78 79 31 81
 : www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
 : http://twitter.com/blocidentitaire

[Communiqué] A Royan l’été sera chaud…

Quatre militants identitaires de Charente-Maritime ont été arrêtés alors qu’ils collaient des affiches “Hollande n’est pas mon président !”. Interrogés jusqu’à deux heures du matin, ils ont été reconvoqués le lendemain à la demande du procureur de la république qui considèrerait que cette affiche constitue une “offense au chef de l’Etat”. Reconvoqués, ils ont été interrogés par le SDIG (ex-Renseignements Généraux), c’est-à-dire la police politique.
 
Il est bien évident que d’un point de vue juridique l’accusation d’offense ne tient pas. On est encore libre en France de ne pas être d’accord avec le président de la république ou d’estimer que sa légitimité est contestable.
 
Cependant, cette action du procureur, subalterne de la nouvelle garde des sceaux Christiane Taubira, est inquiétante. Qu’il s’agisse du simple zèle d’un magistrat soucieux de complaire à ses nouveaux maîtres ou d’une instruction formelle venue de l’Etat, cette accusation “d’offense au président de la République” confirme combien la “normalité” revendiquée par François Hollande pour sa “gouvernance” n’est qu’un artifice de communication.
 
Fidèle à sa matrice idéologique, le socialisme est un totalitarisme qui, sous couvert du mot de liberté, scrute, surveille, dénonce, corsète et, parfois, élimine les libertés réelles et concrètes.
 
Le Bloc Identitaire ne cèdera pas face à cette tentative d’intimidation. 

Les affiches “Hollande n’est pas mon président” continueront d’être collées. N’en déplaise à monsieur le procureur… 

 : info@bloc-identitaire.com
 : Permanence : 09 7541 63 22 (de 09h00 à 20h00)
 : Service Communication : 06 78 79 31 81
 : www.bloc-identitaire.com
 : http://www.facebook.com/blocidentitaire
 : http://twitter.com/blocidentitaire