Pavés indiens : Lettre du BI Paris IDF au Maire de Vincennes

Les travaux suivent leur cours à Vincennes. Les fameux pavés indiens recouvrent peu à peu les rues de la cité royale. Malgré nos nombreuses actions d’alerte et de sensibilisation, le Maire de Vincennes, Laurent Lafon, pourtant parangon du “produire français”, garde un silence qui devient vraiment pesant… Ci-dessous, une copie du courrier envoyé par la fédération “Paris Ile de France” du Bloc Identitaire. Lettre toujours sans réponse à ce jour…

“Monsieur le Maire,

C’est en tant que coordinateur régional du Bloc Identitaire de la région Ile de France que je me permets de vous contacter aujourd’hui.

Vous n’êtes pas sans savoir que nos militants, dont plusieurs habitent Vincennes, ont entamé une série d’actions dans votre ville à propos de l’inadmissible usage de pavés indiens, provenant de la région du Rajasthan, dans le cadre de vos travaux de rénovation du centre-ville.  

Suite à notre première action, le journal “Le Parisien” par l’intermédiaire de Mme Corinne NEVES, à qui nous allons envoyer une copie courriel (ainsi qu’à Vincennes Hebdo), a effectué un article le 3 février 2012, en affirmant que vos services ne souhaitiez pas s’exprimer à ce sujet.

Ce n’est pourtant pas l’opinion des nombreux Vincennois que nous avons croisés et rencontrés lors de nos opérations de tractages et d’informations, mardi 14 et vendredi 17 février.

Ces derniers demandent des explications : ils sont dans l’ensemble choqués, et surtout déçus.

Déçus qu’une Mairie comme Vincennes, ville d’art, d’histoire et d’identité française s’approvisionne en partie en Inde pour ses travaux de pavement. Déçus que cette ville aux si nombreux petits commerces, ne montre pas l’exemple, à l’heure où tous les hommes politiques, y compris ceux de votre parti et de ses alliés, prônent le “Made in France” et la production locale. Derrière ces belles paroles électoralistes tenues face aux caméras, on voit bien que les actes ne suivent pas.

Nous vous rappelons en outre que l’achat de ces pavés constitue une véritable aberration écologique dans la mesure où le transport de ses pavés est coûteux et polluant (même par bateau, gros consommateur de carburant).

Par ailleurs, l’aberration est également sociale, car comme l’ont souligné les Verts via M. Pierre SERNE, à qui nous allons faire parvenir une copie de ce courrier, ces pavés proviennent d’une région où les travailleurs, sachant qu’aucune « charte » ou autre gadget de communication ne sauront nous faire croire le contraire, sont exploités.

Il est scandaleux qu’une Mairie et qu’un élu comme vous, M. Lafon, puissiez mettre indirectement en compétition les granitiers français avec ces travailleurs sous-payés et sous-protégés.

A cause de ce choix, également fait par d’autres villes, les granitiers français (notamment en Bretagne) meurent un par un ! Comment voulez-vous que l’économie tourne rond avec de telles aberrations ? Comment croire aux belles paroles des politiques avec un pareil exemple ?

Contre l’avis des Vincennois, contre la solidarité nationale, contre le bon sens économique, contre l’écologie… Mais pour des économies, qui restent d’ailleurs à démontrer.

Car faire travailler les granitiers français (qui peuvent parfaitement couvrir la totalité de la demande), c’est aussi faire tourner les salaires des employés, l’économie du pays et ses recettes fiscales ! 

Les vincennois auront un sentiment amer quand ils marcheront dans leurs rues, si riches d’histoire et sentant si bon la France de toujours… Des rues à jamais salies par ces pavés de la honte !

Devant tant d’incohérence, nous vous demandons dès maintenant, au nom de tous les militants du Bloc Identitaire et des habitants de Vincennes, de prendre des engagements publics sur l’origine de vos matériaux pour tous les prochains travaux. Ainsi vous montrerez l’exemple et relaierez de manière concrète les belles paroles de vos pairs. Nous espérons que les Verts, de leur côté, feront de même et qu’au delà des querelles politiques, ils sauront continuer à agir pour vous faire sortir d’un silence public qui, croyez-nous, commence à devenir pesant. 

Vous souhaitant bonne réception de cette lettre, et espérant en réponse des signes forts de votre part, je vous prie d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Hugues BOUCHU.

Coordinateur Régional du Bloc Identitaire Paris-IDF.”

Une réflexion au sujet de « Pavés indiens : Lettre du BI Paris IDF au Maire de Vincennes »

  1. Ping : Le conseil municipal de Vincennes - Saint-Mandé Vincennes 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.