Entretien avec Fabrice Robert : “Les Identitaires ont un rôle historique à jouer”

A la suite de la publication par le Bloc Identitaire du résultat de la consultation de ses adhérents sur la position à avoir dans l’élection présidentielle 2012, Fabrice Robert (photo), président du Bloc identitaire, a accordé cet entretien à Novopress :
Novopress – Le Bloc identitaire vient d’achever sa consultation interne de ses militants sur la position à adopter au cours des prochaines élections présidentielles. Quel a été le choix des identitaires ?

F. R. – Pour commencer, j’aimerais rappeler qu’il s’agit d’un exercice inédit qui démontre une certaine maturité du mouvement identitaire. En décidant de consulter les acteurs du mouvement plutôt que d’imposer une orientation, la direction du Bloc identitaire a prouvé, à la fois, son respect pour les militants et sa volonté de faire vivre une réelle démocratie interne.

Ceci étant dit, certains se sont demandés si cette consultation était nécessaire. Je répondrais qu’après le galop d’essai réussi de notre candidat identitaire – Arnaud Gouillon – à la présidentielle 2012, il me paraissait logique que le mouvement se positionne sur un rendez-vous électoral qui passionne des millions de Français.

Permettez-moi d’insister sur cette recherche de parrainages. Avec des moyens matériels très faibles, vingt fois moins que des partis bien plus riches que nous, avec une équipe réduite, à peine trois personnes, et au cours de seulement quelques mois, nous avons décroché pas moins de soixante-seize signatures. Un bel exploit qui s’explique par l’écho très favorable rencontré par notre candidat auprès des élus de la France profonde.

Nous avions montré un certain intérêt pour cette présidentielle et – une fois acté le retrait de notre candidat -, il aurait fallu que nous fassions la politique de l’autruche ?

Comme vous le savez, le mouvement identitaire s’est donc finalement exprimé, à une large majorité (63%), pour l’absence de consigne de vote. A quoi bon diront alors certains ? Bien au contraire, à travers ce choix, nos cadres et adhérents ont clairement signifié qu’ils tenaient à la spécificité du mouvement identitaire. Le vote personnel est une chose, la position officielle du mouvement en est une autre.

Nous l’avions écrit. Le courant identitaire ne se reconnaît dans aucun des partis politiques importants de ce pays. Certes, il peut partager avec certains d’entre eux, ponctuellement, une analyse, un constat, une réaction. Mais, structurellement, dans son ADN politique, le mouvement identitaire est autre.

Nous sommes bien les seuls aujourd’hui à défendre l’attachement à la triple appartenance région/nation/Europe et à un projet de société promouvant localisme, fédéralisme, démocratie et écologie. Nous sommes bien les seuls à combattre toute logique abusivement intégrationniste ou faussement assimilatrice tout en défendant une vision ethno-culturelle de l’identité.

Pour être franc, je pense que cette élection ne changera, au final, pas grand chose. L’élection présidentielle sera au coeur de l’actualité jusqu’en mai prochain. Puis, les législatives passées, ce sera la fin pour cinq ans de cette télé réalité politicienne où ne gagnent jamais que les favoris de la production.

Novopress – Le mouvement Nissa Rebela, associé au Bloc identitaire, a conduit sa propre consultation qui a donné des résultats inverses de ceux du Bloc identitaire. Pensez-vous que ces positions soient conciliables ?

F. R. – Les Identitaires ne sont pas des dogmatiques mais des pragmatiques. Nous refusons toute attitude qui pourrait être assimilée à du sectarisme. Dans un passé assez proche, nous n’avons pas hésité à susciter des alliances ou ententes ponctuelles avec des structures très éloignées de nous sur certains points pour faire avancer les choses. Je pense, par exemple, aux discussions avec certains députés de la Droite populaire qui ont appuyé notre mobilisation en faveur de René Galinier, ce papy jeté en prison sans pitié pour avoir tiré sur des cambrioleurs étrangers. Je pense également à notre collaboration avec Riposte Laïque qui a permis le formidable succès des Assises sur l’islamisation…..

Lire la suite sur Novopress….

[http://fr.novopress.info/]

Une réflexion au sujet de « Entretien avec Fabrice Robert : “Les Identitaires ont un rôle historique à jouer” »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.