Communiqué de presse du 10 novembre 2011

Des mannequins pendus dans les rues de Dijon pour dénoncer le racisme anti-blanc

Le 8 novembre, en début de soirée, d’étranges pendus pouvaient être aperçus dans différentes rues de Dijon. Tous portaient l’inscription « le racisme anti-blanc tue ».

Les Identitaires ont en effet placé une vingtaine de ces mannequins dans l’agglomération, afin d’interpeller les passants sur le développement d’un racisme anti-blanc dans leur commune, comme dans de nombreuses villes françaises.

Les Identitaires entendaient rappeler aux dijonnais le lynchage par une bande ethnique dont a été victime un jeune dijonnais fin août dernier aux cris de « On casse du blanc ! ». Si la victime en question s’en est sortie, toutes n’ont pas eu cette chance, comme en témoigne encore l’agression à laquelle a succombé un étudiant de 21 ans à Toulouse, le mois dernier.

L’action symbolique des Identitaires de Bourgogne fait suite à la réaction consternante du maire de Dijon, François Rebsamen, dont l’antiracisme est à géométrie variable, puisqu’il avoue ne pas se préoccuper de l’émergence du racisme anti-blanc dans sa commune.

Cette action marque également le début d’une mobilisation nationale, coordonnée par le Bloc Identitaire, pour la reconnaissance publique du racisme anti-blanc.

CONTACT : Bloc Identitaire
BP 13
06301 NICE cedex 04

info@bloc-identitaire.com
Permanence : 09 75 41 63 22 (de 09h00 à 20h00)
Service Communication : 06 78 79 31 81
www.bloc-identitaire.com
Facebook : http://www.facebook.com/pages/Bloc-Identitaire/120744067952013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.